01 mars 2021

Boîte à outils hivernale de l'APWA - Des données partout


Jon Tarleton, propriétaire et météorologiste, Tarleton Consulting LLC, St. Louis, Missouri, et membre du sous-comité de l’entretien hivernal de l’APWA

Je parie que lorsque vous avez accepté votre premier poste dans les travaux publics, vous n’avez jamais pensé que ce travail pourrait impliquer d’être un analyste de données, mais pour beaucoup d’entre vous, c’est exactement ce que vous êtes devenus. Aujourd’hui, dans nos vies personnelles, nous recevons beaucoup plus de « données » que jamais auparavant. Il y a des données sur la localisation de votre colis, des données sur votre santé, des données sur votre maison intelligente (je peux maintenant voir combien de fois la porte de mon réfrigérateur est ouverte chaque jour grâce à mon téléphone intelligent!). Et sans oublier toutes les « données » liées aux communications avec votre famille et vos amis sous forme de messages textes, de conversations sur Messenger, de publications sur les réseaux sociaux, de « j’aime », de partages et d’appels téléphoniques. Toute cette technologie et ces données n’étaient-elles pas censées nous faciliter la vie?

Il en va de même pour notre vie professionnelle. De nos jours, presque tous les postes sont assortis de grandes quantités de données, tout cela dans le but de faciliter vos décisions ou votre travail. Un responsable des travaux publics peut savoir exactement où se trouve un équipement et ce qu’il fait. A-t-il besoin d’être entretenu prochainement? Comment l’opérateur utilise-t-il l’équipement? Pour les décisions en lien avec le déneigement, nous avons toujours eu un bulletin météo pour nous guider, mais nous pouvons maintenant y ajouter la température et l’état de la chaussée. Nous pouvons voir comment notre équipement et nos équipes effectuent leur travail à partir d’un écran. Lorsque nous ne nous inquiétons pas des rigueurs de l’hiver, nous recevons des données sur le trafic (en temps réel et historique) et l’état de la surface de la chaussée, ou nous pouvons même recueillir des données sur la gestion des actifs, afin de savoir où se trouve chaque panneau ou morceau de glissière de sécurité. Si cela ne suffisait pas, nous recevons également des données sur nos employés, comme les heures travaillées ou le début et la fin de leur quart de travail. Vous en avez assez? Alors, comment cela est-il censé améliorer nos vies? Prenez un peu de recul par rapport à votre montagne de données et examinons certains des éléments fondamentaux que vous devriez prendre en considération.

Quelle que soit la nature ou la source des données, il y a deux caractéristiques essentielles que vos données doivent posséder. La première est la fiabilité. Pour que vous, ou un membre de votre équipe, puissiez utiliser les données, elles doivent être là quand vous en avez besoin, à chaque fois que vous en avez besoin! Les données sont collectées par quelque chose ou quelqu’un, transférées dans un système et affichées pour vous ou un membre de votre équipe. L’ensemble de ce processus doit être fiable. Si ce n’est pas le cas, vous devez trouver une solution pour remédier à la situation. Les données sporadiques ne seront jamais adoptées.

Deuxièmement, les données doivent être exactes. Elles doivent vous dire exactement ce qui se passe. Un système qui vous dit qu’un véhicule n’est pas en service alors qu’il l’est, n’est pas bon. Si vos données sont saisies par une personne et que cette personne fait des erreurs, cela a également un impact négatif sur votre précision. Vos données doivent être fiables et précises, car sans l’un ou l’autre de ces deux éléments fondamentaux, vous n’aurez jamais ce qui est le plus important… la confiance! Il n’est jamais facile d’intégrer des données dans votre processus décisionnel, mais si vous n’êtes pas en mesure de faire confiance aux informations que vous recevez, vous ne pourrez jamais accepter les données et commencer à les utiliser. Ainsi, vous perdez votre temps à les recueillir et à essayer de les utiliser. Et il n’est pas facile d’établir cette confiance, car dans presque tous les cas, votre organisation n’est pas entrée en activité au cours de l’année dernière; elle fonctionne depuis des années et des années. Au cours de cette période, votre personnel et l’organisation elle-même ont établi une façon de travailler et l’introduction de toute nouveauté va évidemment se heurter à une certaine résistance. Il est tout à fait naturel d’entendre : « Qu’est-ce qui n’allait pas dans notre façon de faire les choses? ». La confiance dans les données est donc essentielle.

Le prochain point à considérer est de savoir si vous avez vraiment besoin de connaître ces informations. Au début de l’article, j’ai mentionné que mon réfrigérateur comptait le nombre de fois que la porte était ouverte en une journée. Est-ce nécessaire? Il est certainement intéressant de le savoir parfois, mais non, cela ne sert pas vraiment de but dans le processus de décision de ma vie de famille. Pensez à toutes les données que vous recevez au travail. Ces informations vous aident-elles vraiment à prendre une décision? Passez en revue toutes les données que vous recevez et dressez une liste des éléments qui sont vraiment importants pendant une journée ou pendant une tempête. Ensuite, assurez-vous que vous pouvez accéder facilement à ces données. Par exemple, s’il faut 10 clics sur un logiciel que vous utilisez pour trouver les données dont vous avez besoin, pourquoi ne pas demander au fournisseur de présenter ces informations sur l’écran d’accueil? La plupart des entreprises sont enthousiastes à l’idée d’entendre de tels commentaires de la part de leurs clients. Chaque fois qu’une nouvelle information va être ajoutée à votre flux de travail, demandez-vous : Cela peut-il remplacer autre chose? Cette nouvelle information est-elle vraiment utile?

Une partie essentielle des données relatives aux conditions climatiques hivernales est que vous devez prendre l’habitude de les consulter. L’un des défis du système que vous utilisez en hiver est que le système lui-même n’a peut-être pas été consulté pendant des mois, voire tout l’été. Lorsque la première tempête approche en novembre, et que les données ne sont pas là, cela peut avoir un impact sur votre processus de décision. La plupart des organisations se penchent sur leur système à l’automne pour s’assurer de son bon fonctionnement; cependant, une méthode encore meilleure consiste à examiner les données tout au long de l’année. De cette façon, vous gardez l’habitude de les consulter régulièrement et elles restent une partie intégrante de votre processus de décision.

La révolution des données est là et la quantité d’informations qui passent quotidiennement devant nos yeux ne fera qu’augmenter. La prochaine étape de cette période de développement sera la mise en place de systèmes informatiques d’intelligence artificielle (IA) qui tenteront de surveiller toutes les données pour vous et de proposer des solutions à vos problèmes opérationnels. Le temps nous dira si tout se passera bien et si notre vie sera enfin plus facile. D’ici là, assurez-vous que vous pouvez faire confiance à vos données, que vous ne regardez que ce dont vous avez besoin et que vous prenez l’habitude de consulter les données.

Vous pouvez communiquer avec Jon Tarleton par téléphone au 314 704-0052 ou par courriel à Jon.tarleton@outlook.com.

Liste des nouvelles