01 décembre 2020

Boîte à outils hivernale de l'APWA - L’épandage efficace de sel


Wilf Nixon, Ph. D., P. E., PWLF, Président, Professional Snowfighters Association, Iowa City, Iowa, et membre du sous-comité de l’entretien hivernal de l’APWA

Il y a quelques hivers, dans une ville que je ne nommerai pas, une situation désolante a été captée sur vidéo : un travailleur chargé de l’entretien hivernal, à l’arrière d’un camion qui roulait lentement, lançait du sel par-dessus les voitures stationnées au bord de la rue pour l’épandre sur le trottoir. De toute évidence, la machine qu’ils utilisaient normalement pour épandre du sel sur le trottoir n’était pas disponible, et donc, avec une détermination et une attitude fonceuse louables (mais malheureusement, avec également une légère insouciance pour la sécurité des travailleurs), les responsables de l’entretien hivernal avaient développé une méthode peu orthodoxe (et pour être honnête, pas particulièrement efficace) pour épandre du sel.

Heureusement, il existe aujourd’hui de meilleures solutions pour relever le défi de l’épandage de sel. Les épandeurs disponibles aujourd’hui peuvent, lorsqu’ils sont utilisés au maximum de leur capacité, améliorer considérablement la partie « application de matériaux » des opérations hivernales. Ils peuvent ajuster automatiquement le taux d’application, enregistrer la quantité de matériau appliquée à un point donné d’un itinéraire, broyer le sel appliqué à une granulométrie plus fine et ajouter des quantités variables de liquides au sel lorsqu’il est placé sur la chaussée. Ils peuvent appliquer le sel en utilisant une variété de modèles et de largeurs d’épandage, et le concept de régulateurs de vitesse au sol (qui ajustent le taux d’application en fonction de la vitesse du camion) est maintenant bien établi. Ce sont d’importants progrès, mais ces machines doivent être utilisées de manière appropriée pour obtenir le meilleur retour sur investissement.

Au risque d’être ennuyeux, le premier aspect d’une utilisation appropriée de votre épandeur est de s’assurer qu’il est bien calibré. Cela doit être fait au moins une fois par an et ensuite chaque fois que vous effectuez un réglage important de votre système hydraulique (par exemple, en remplaçant un tuyau ou autre). Oh, et « calibré en usine » ne signifie pas calibré de votre point de vue. Vous devez le faire vous-même, et cela a déjà été discuté dans cette chronique, alors consultez le numéro d’août 2018 de l’APWA Reporter pour une discussion détaillée sur le calibrage. (Le numéro d’août 2018 peut être consulté sur www.apwa.net sous la rubrique Ressources, APWA Reporter Magazine, puis, sous la rubrique Past Issues/Anciens numéros, cliquez sur le lien More Issues/Plus de numéros - Éd.)

Mais supposons que vous ayez vos épandeurs bien calibrés. Comment alors utiliser au mieux ses fonctionnalités ? Qu’est-ce qui vous donnera le meilleur retour sur investissement ? Eh bien, comme nous l’avons déjà dit ici, si vous ne pouvez pas le mesurer, vous ne pouvez pas le gérer. Ainsi, l’une des meilleures façons d’utiliser les fonctionnalités des nouveaux épandeurs est de suivre votre application de sel. Cela vous permet non seulement de gérer votre utilisation de sel, mais aussi de déterminer si vous en appliquez trop, trop peu ou juste la bonne quantité. Si vous avez des routes ou des parties de routes qui passent par des zones écosensibles, vous pouvez combiner vos données sur le taux d’application avec vos données de localisation (ce qui est facile à faire de nos jours) pour faire un suivi exact de la quantité de matériau appliquée dans la zone sensible. Cela peut être utile non seulement pour déterminer si vous appliquez les bonnes quantités de sel, mais aussi pour former vos employés, afin qu’ils s’assurent que les quantités de sel qu’ils appliquent sont suffisantes pour faire le travail. Et n’oubliez pas à cet égard que le but de l’épandage de sel n’est PAS de faire fondre toute la neige, mais plutôt de briser ou d’empêcher l’adhérence entre la neige et la chaussée. Cela permet au chasse-neige d’enlever la neige facilement. Le chasse-neige est notre outil de déneigement numéro un; l’épandeur ne fait qu’appliquer le sel ou d’autres matériaux en quantité suffisante pour améliorer l’efficacité des chasse-neige.

En plus de nous permettre de faire un suivi plus facile et plus précis de notre consommation de sel, les épandeurs d’aujourd’hui sont souvent configurés pour pouvoir transporter beaucoup plus de matières liquides que par le passé. Cela permet non seulement de prémouiller nos matières solides à différents taux, jusqu’à ce qu’elles se présentent davantage sous forme de bouillie que de matière prémouillée (ce qui est plutôt nébuleux, mais se produit lorsque les taux de prémouillage atteignent environ 25 gallons par tonne ou plus). Le sel mouillé est particulièrement précieux si vous faites face à une couche de neige ou de glace sur la route. En outre, les épandeurs « lourds » (qui peuvent transporter jusqu’à 1 000 gallons de liquide) vous permettent d’utiliser ces véhicules comme outils d’application directe de liquide, plutôt que d’avoir à mettre en place des unités spéciales. Cela vous offre évidemment une grande flexibilité opérationnelle.

Enfin, bien que de manière quelque peu expérimentale, mais se développant rapidement, certains épandeurs sont utilisés en mode automatique, où le taux d’application est déterminé automatiquement, sans avoir besoin de l’intervention du conducteur. Généralement, ces systèmes prennent des données telles que la température de la chaussée, l’état de la route ou le facteur d’adhérence, et les utilisent pour déterminer le taux d’application le plus adapté aux conditions actuelles. Je sais que certaines personnes hésiteraient à enlever au conducteur la prise de décision concernant les doses d’application, et je suis certainement d’accord pour dire qu’un conducteur expérimenté et bien formé est difficile à battre lorsqu’il s’agit de déterminer les doses à appliquer. Mais avec un roulement élevé de la main-d’œuvre, les organisations ne disposent pas toutes d’un grand nombre de conducteurs « expérimentés et bien formés ». Dans de telles situations, si vous avez de nombreux conducteurs plus ou moins expérimentés, ou si vous utilisez un nombre important de travailleurs temporaires, le fait de disposer d’un système automatisé à utiliser selon les besoins peut être un avantage important.

En fin de compte, les épandeurs actuels sont, pour reprendre une expression, « pas les épandeurs de votre père » et vont continuer à être amélioré et à combiner de plus en plus de fonctions au fil du temps. Se familiariser avec ces caractéristiques et examiner comment elles peuvent améliorer vos opérations, aujourd’hui et à l’avenir, sera un investissement précieux de votre temps.

Vous pouvez communiquer avec Wilfrid Nixon par téléphone au 319 594-4447 ou par courriel à wilf@psassoc.org.


Liste des nouvelles