Nouvelle

Liste des nouvelles
13 août 2019

Le 13 août dernier le chapitre du Québec de l'ATPA donnait son appui à l'AFG en signant une lettre ouverte ayant comme objectif de revoir la règle du plus bas prix


Le gouvernement Legault a récemment annoncé deux gigantesques projets de construction et de rénovation : un appel d’offres de 1 milliard de dollars pour construire 30 maisons des aînés en mode accéléré et un budget de 1,7 milliard de dollars pour des projets de modernisation des écoles du Québec.

Peut-on imaginer que la conception de ce genre de projets, destinés à assurer la sécurité et le bien-être de nos aînés et de nos enfants, soit basée sur une approche du plus bas prix semblable à celle qui a guidé la construction du pont Champlain en 1957? Bien qu’aujourd’hui ce ne soit pas le cas, il semble que le gouvernement ait toujours cette idée en tête, même en 2019.

Il y a un an, le 27 juin 2018, l’ancien gouvernement avait proposé une révision du mode d’octroi des contrats publics de services d’architecture et d’ingénierie pour les deux plus grands donneurs d’ouvrage du Québec : le ministère des Transports et la Société québécoise des infrastructures.

La proposition avait soulevé de vives inquiétudes, car toutes les nouvelles formules proposées conduisaient, invariablement, à favoriser le plus bas soumissionnaire.

Constatant le problème, l’ancien ministre responsable, Robert Poëti, avait lui-même retiré le projet de règlement, en août 2018, et mis en place un groupe de travail réunissant des hauts fonctionnaires du Conseil du trésor, des donneurs d’ouvrage publics ainsi que les représentants de l’industrie afin de revoir les modes d’octroi.

Les travaux se sont poursuivis après les élections générales d’octobre 2018, mais aucune rencontre n’a été tenue depuis le 6 décembre dernier.

Lire la lettre ouverte
objects